Lorem quis bibendum auci Lorem gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auci elit consequat ipsutis sem nibh id elit. Duis sed odio sit amet nibh vulputate cursu. Ut enim ad minim veniam.

© 2016 Your Business Name!

QUARTIER PORT FLUVIAL, Métropole Européenne de Lille

COMMANDITAIRE - MISSION

Métropole Européenne de Lille - Plan directeur d'aménagement et de programmation, plan d'actions, aide à la concertation

PARTENAIRES

Inexia Ménighetti, Techni-Cité Consultants, Dynamique Hydro, Ségic, Katalyse, CSD Ingénieurs, B-Fluid

DATE ET LIEU

Lille, Lomme, Nord, 2012-2015.

Catégorie

Hauts-de-France, Quartiers

QUARTIER PORT FLUVIAL, Métropole Européenne de Lille

INterland poursuit les réflexions d’aménagement et de programmation sur le quartier des Bois Blancs et plus précisément sur les Secteurs Gare d’Eau – Presqu’île Boschetti – rue pont à Fourchon, future étape du développement urbain des Rives de la Haute Deûle.
Il s’agit d’élaborer un schéma d’aménagement général cohérent sur le secteur et intégrant prioritairement la valorisation et l’intégration de la voie d’eau au projet. L’enjeu est double :
– à l’échelle métropolitaine, il s’agit de remettre en scène un espace jusque là « servant » de la ville, de poursuivre le retournement de la cité sur ces berges intérieures et de connecter ce territoire au fonctionnement de la métropole lilloise ;
– à l’échelle locale, il s’agit de tirer parti des aménagements futurs pour retisser des relations physiques et symboliques entre des territoires historiquement et géographiquement liés.
L’approche du groupement piloté par INterland se fonde sur l’ambition de raccorder le site avec les opérations réalisées et projetées dans le cadre du projet « Euratechnologie et Rives de la Haute Deûle » pour constituer un nouveau tissu urbain mixte au sein duquel cohabiteraient logements, équipements publics commerces et activités. Cette volonté de maintenir la mixité de fonctions des lieux et la cohabitation habitat/économie passe avant tout par un travail autour de la ré-interprétation du paysage industriel et fluvial.
Cette stratégie ne porte donc pas seulement sur les dimensions matérielles et physiques (morphologie urbaine), mais aussi sur des composantes immatérielles comme l’image du territoire et les aménités qu’il est susceptible d’offrir. Dès lors, le projet de territoire cherche à créer du sens, en ayant recours à l’histoire du territoire, ses caractéristiques socioculturelles et morphologiques.